A votre avis, de quoi peut bien rêver une parisienne, sinon à un dîner à la tour Eiffel ? C'est donc ce que je me suis empressée de faire...

DSC08481

 

DSC08483

DSC08485

DSC08486

DSC08487

DSC08488

Dinner in the Eiffel Tower Shawl by Jessie Dodington

1 écheveau de Badiane de Froufrou et Capucine

aiguilles numéro 4

Me tricoter un châle, cela a été comme une obsession ces derniers jours. Un moment difficile à vivre, et une envie, un besoin, de réconfort. De ce réconfort qui vous enveloppe de sa chaleur, de sa douceur, et apporte de la beauté...

J'avais ce fil depuis le Salon MCI en novembre. Je le gardais précieusement pour "le" projet. Et je dois dire que c'était un bon moment pour le tricoter. Un fil rond, doux, avec ce brillant de la soie et qui file sous les aiguilles. Et ces nuances de doux violet dont je ne me lasse pas de découvrir toutes les gammes suivant la luminosité du moment.

Un modèle que j'ai tricoté en moins de 4 jours. Les points se succèdent, et on a la joie de voir son avancée au fil des séquences, c'est vraiment stimulant ! J'étais motivée !

Mais je dois dire que le moment magique se révéle être le temps du blocage. On voit les motifs se déployer, le châle prendre toute son ampleur,  à chaque fois je suis émerveillée.

Voilà, c'était ce qu'il me fallait à ce moment-là, de l'émerveillement....