Il est temps de reprendre le cours de ce blog, qui s'est trouvé dévoré par la vie de tous les jours : ma petite famille, le travail... la vie ;-)

Et puis après ces longs mois avec seulement à l'horizon du tricot, tricot, tricot, et bien voilà que j'ai ressorti ma machine à coudre, et c'est avec volupté que je me suis lancée dans la couture, pour moi. Il faut dire que j'ai attrapé un petit grain, comme qui dirait, et alors que celui pour les enfants il m'avait fallu de longs mois avant que je n'arrive à me l'approprier, et bien là, il n'y a pas à dire, je me suis jetée goulument dessus !

Jusqu'à ce que ne vienne qu'une obession : me faire un manteau ! Il faut dire que j'ai passé tout l'hiver à chercher comment utiliser au mieux un très beau coupon de lainage bouclé couleur prune que ma mère m'avait donné à l'automne. J'avais envie, et besoin, d'un nouveau manteau. J'ai cherché, cherché, et comme une évidence, à la lecture de ce livre (mais je cherchais déjà avant hein !), je suis tombée sur aigue-marine. Et bien voilà , j'avais trouvé !

Et vous l'aurez compris, aujourd'hui, c'est un grand jour, c'est COUTURE ;-)

DSC00625

DSC00627

DSC00630

DSC00633

DSC00634

DSC00631

DSC00628

Aigue-marine d'Ivanne Soufflet in grains de couture pour femmes et hommes

taille 38

Lainage trop beau (plus prune que sur les photos)

doublure petit pan

boutons la droguerie

Alors côté technique : j'ai choisi ma taille à partir de mon tour de poitrine. Je l'ai allongé de 20 cm parce que je le voulais plus long. Je l'ai doublé entièrement, avec parementures en lainage, et j'ai fais aussi des poches dans la doublure.
Comme mon lainage était très souple, j'ai choisi la version avec multiples découpes afin de structurer le manteau et lui donner une belle tenue. Pour cette même raison, j'ai choisi de ne pas coudre la doublure et le lainage ensemble dans le bas du manteau, afin de garder la fluidité du lainage. J'étais super contente de trouver une doublure exactement dans les tons de mon lainage !
Sinon pour le modèle : et bien c'est du travail que de faire un manteau avec pleins de découpes et complétement doublé, parementures comprises ! Mais c'était un travail agréable. Je l'ai trouvé bien coupé et je me suis retrouvée sans problème dans le livre : à chaque fois qu'il est possible d'ajouter quelque chose au modèle de base, on a la référence et la page au niveau du cahier technique. Agréable et facile à se repérer !

Maintenant, sur cette première utilisation du livre d'Ivanne, je dirai qu'en effet, c'est un livre qui d'emblée propose de nous accompagner dans le déploiement de notre propre créativité. Amusez-vous donc semble nous dire Ivanne ! Ainsi, à chaque modèle de base, est proposé toutes sortes de variations ou perfectionnement, tout en nous donnant l'appui nécessaire au niveau du cahier technique, au demeurant, fort complet. La construction du livre lors d'une première lecture m'a surprise, et en fait à l'usage, j'ai trouvé cela logique. Mais bon, il se peut qu'au premier abord cela désarçonne une débutante ! dans ce cas, je ne dirais qu'une chose : suivez attentivement le modèle de base pour vous faire la main. En général c'est un modèle simple, qui permet de se faire plaisir, tout en ne se confrontant pas à moults techniques qui peuvent effrayer au premier abord, et rendre le travail laborieux.

Alors, c'est peu dire que je suis conquise. J'ai l'impression de m'être fait un manteau chic. Le seul bémol à mes choix a été que la doublure, en coton, ne glisse pas. Et du coup, suivant ce que je porte, elle peut se coller à mes vêtements dans le bas surtout, et "dévier". Mais bon, je tire un peu dessus et hop c'est remis en place ! L'autre chose, est que je n'ai jamais pu avec mon tissu très épais et bouclé, faire une boutonnière correcte. Pourtant j'en ai fait des essais !!!! Aussi j'ai dû me rabattre sur des pressions. Snif, snif...

Bon maintenant, si je vous dit Quartz, vous pensez à quoi ? Glagla ? Et bien j'ai bien fait de me coudre un manteau, vous ne trouvez pas ? ;-)